La Mission d’Appui à la Reconversion de l’ANOCR – MARA 2015

maraComme annoncé dans le discours d’ouverture du président national lors de l'assemblée générale d'avril 2014, l’ANOCR veut se montrer entreprenante et impliquée sur le front de la reconversion de nos camarades d’active. Dans ce cadre, l’association participe au projet CAP 2C (2ème carrière), en s'associant à plusieurs autres grandes associations d'officiers, la Saint Cyrienne, l'Epaulette, l'AEN, l'AEA. Tout récemment, elle signe un accord de partenariat avec l’association Implic’Action pour croiser, sur le terrain, actions et réseaux respectifs pour appuyer au mieux les adhérents dans leur démarche de reconversion, tant sur le plan de la transition professionnelle que celui de l’installation sur un bassin de vie. Enfin, dans le cadre de l’optimisation du fonctionnement de notre conseil d’administration, l’amiral OLHAGARAY décide la mise en place, au sein de la commission « vie des groupements », d’une cellule dédiée à la reconversion, chargée d’étudier la montée en puissance d’un service d’aide à la reconversion et de coordonner l’ensemble des actions de notre association dans cette délicate mission...

C’est ainsi qu’est né le projet MARA, mission d’appui à la reconversion de l’ANOCR. Ce projet s’inscrit bien évidemment dans la continuité de l’objectif social de l’ANOCR (solidarité et entraide). Il n’est d’ailleurs pas inutile de se remémorer le but de notre association : « reconnue d'utilité publique par décret du 9 juillet 1993, l’association a pour but de développer des liens de solidarité et des relations amicales entre ses membres, de défendre et d'améliorer la condition morale et matérielle de ses membres par toutes actions souhaitables et enfin de contribuer au développement de l'esprit de défense de la Nation ». C’est dans le même esprit que d’autres actions de partenariats, tel ceux conclus avec Terre Fraternité ou avec les cellules d’aide aux blessés de l’armée de terre (CABAT) et de la Marine (CABAM), nous permettent d’assumer aussi un rôle social vers nos camarades d’active.

MARA 2015 : les principes

Initiative d’opportunité, MARA se décline dans un cadre global, privilégiant l’action commune (plateforme interarmées CAP 2C, association-réseau Implic’Action, agence Défense Mobilité…) pour mieux répondre aux interrogations légitimes de nos camarades d’officiers au regard de leur devenir dans notre institution et de la pression liée aux nouvelles contraintes d’effectifs. Réaliste aussi car il s’appuie sur un des atouts majeurs de l’ANOCR, son organisation maillée et structurée à deux niveaux (national et régional), le projet MARA laisse, tant dans son organisation que son mode de fonctionnement, une grande liberté d’action aux groupements, voire aux adhérents, pour tenir compte des spécificités et des capacités de chacun.

Parce que tout le monde ne s’improvise pas spécialiste de la reconversion ou des techniques de recherche d’emploi, MARA propose une aide à la reconversion adaptée aux capacités et aux ressources des groupements et de leurs bassins respectifs, individuelle ou collective en fonction des besoins et des expertises recensées, s’appuyant sur des méthodes simples et graduées, mêlant des échanges numériques interactifs (plateforme d’échanges MARA) et des actions de terrain… le cas échéant.

MARA 2015 : une organisation rationnelle MARA Organisation

L’organisation choisie pour le projet est duale et à deux niveaux : une chaine interne, s’appuyant à la fois sur l’échelon central (et sa cellule dédiée à l’animation de MARA), et sur notre réseau national des groupements, et une chaine externe, calquée sur l’organisation et le mode de fonctionnement de nos partenaires…

Au niveau local, il est demandé à chaque groupement de mettre en place au moins un référent reconversion, chargé d’animer et de participer au réseau, soit une cellule dédiée en fonction des capacités et/ou des besoins particuliers.

MARA 2015 : le plan d’action

La mise en service opérationnelle de la mission reconversion se fera en deux phases à trois temps :

-        une phase de montée en puissance, qui devrait nous permettre de tester et d’adapter un premier dispositif mis en place à fin d’expérimentation. Les retours d’expérience des présidents de groupement et des « référents reconversion » seront déterminants pour l’évaluation du dispositif et les futures décisions.

-        une phase d’exploitation (post AG 2015) avec un développement des actions et notamment des partenariats avec des groupes d’employeurs, des branches professionnelles, en bref, tous les organismes susceptibles de nous appuyer dans notre démarche sociale…

PageAccueilMARA ANOCRAprès avoir fait à plusieurs reprises des séances d’informations et de sensibilisation aux problèmes de la reconversion et sur l’intérêt pour notre association de participer à ces actions d’appui à la transition professionnelle de nos camarades d’active, le projet MARA a été présenté lors du dernier conseil d’administration de l’ANOCR le 14 octobre 2014, et notamment la plateforme d’échanges numériques qui devrait constituer l’ossature du réseau national MARA (http://mara.mesepi.fr).

Cet outil interactif d’information et d’échanges, s’appuyant sur un logiciel collaboratif OPEN SOURCE appelé MOODLE (plateforme d’apprentissage en ligne), devrait être mis en ligne début janvier 2015 dans sa forme nationale et devrait être mis en place dans plusieurs groupements à titre expérimental. Les référents concernés par les essais seront formés à la gestion de la plateforme et pourront ainsi intégrer des données locales dans cette plateforme commune et commencer à la personnaliser.

Parallèlement, tous les groupements commenceront à collecter les données de leurs secteurs géographiques, bassin de vie MARA le mode d'action(points de contact des organismes sociaux, bailleurs, points d’entrée institutionnels, associatifs ou privés…) et bassin d’emploi (contacts employeurs et autres organismes paritaires, financiers, offres d’emplois…), chaque fois que possible. Il leur faudra aussi recenser les adhérents susceptibles d’apporter leur expertise ou leur présence et, à partir de là, étudier les modes d’action de terrain pour aider nos camarades d’active dans leur projet de reconversion, en direct ou sous couvert de nos partenariats (Implic’Action, Cap 2C, Défense Mobilité…). L’ensemble de toutes ces actions est détaillée dans la note générale d’organisation "MARA" adressée aux groupements en décembre.

 

 

 

 

 

 

conclusion mara 2015

 

Le Journal de la Défense

journal de la defense

Opération Barkhane,
au plus près de l'armée malienne

Go to top
Web Analytics