12 :Attentats de janvier 2015 - Des voies à explorer

par les Généraux 2s VALERY et CAHUET

Les attentats des 7 et 8 janvier 2015 et le risque de les voir se reproduire, éventuellement à plus grande échelle, ont conduit la population française et européenne, à prendre conscience de l'affaiblissement critique de la défense de nos pays. La grande manifestation du 11 janvier 2015 a été l'occasion donnée au peuple pour imposer à la classe politique une profonde remise en question de son dogme selon lequel puiser dans les ressources de la Défense permettait de faire face aux dépenses de fonctionnement que semblait nécessiter la recherche de la paix sociale laquelle s'avère être un échec profond.

Désormais, la question de l'intégration républicaine, mise à mal par l'abandon du Service National, se pose avec insistance, et plusieurs hommes politiques, dont le Président de la République lui-même, préconisent d'intensifier le Service Civique et de développer la réserve citoyenne ou même de revenir au Service Militaire obligatoire pour 4 mois ou plus.

DES VOIES PROMETTEUSES

L'expérience des EPIDE s'avère aujourd'hui exemplaire. Non seulement, la teinture militaire (discipline, respect, horaires, uniforme, salut aux couleurs et chant de l'hymne national), a développé chez tous les volontaires le sens de l'effort individuel et collectif, mais aussi le respect de soi-même et donné finalement des résultats très honorables en termes d'emploi. Ils peuvent servir de base à une élargissement soit par volontariat, soit par obligation selon critères de niveau d'étude, au titre d'un impôt de défense dû par chaque citoyen à son pays.

Dans le même esprit, la mise en place dans les métropoles du territoire national du SMA, le service militaire adapté qui donne de bons résultats outre-mer, serait un bon moyen de fournir non seulement un bon complément de formation aux jeunes des banlieues, mais aussi de les re- socialiser plutôt que de les laisser traîner dans les rues.

Une autre piste complémentaire, qui corrigerait les défauts ayant fait abandonner le Service Militaire d'antan tout en redonnant à la Nation une force de Défense utile, formée et mobilisable, serait la création d'une Garde Nationale à vocation locale et régionale.

REVITALISER LA DEFENSE DU TERRITOIRE

Une Garde Nationale, comme la France l'a connue au 19° siècle, a pour rôle la Défense de la Nation au niveau local : défense de la Cité, des points sensibles, des frontières. Elle ne nécessite pas obligatoirement des formations approfondies et des moyens technologiques sophistiqués. En revanche, la connaissance du terrain, des habitants, des forces de sécurité (gendarmerie et police municipale) et des autorités locales est fondamentale pour la rapidité de réaction.

Formation centralisée au cours du Service National (militaire comme civique) qui leur donne le titre de Réserviste de la Défense, entraînements locaux décentralisés sous le contrôle de l'armée d'active, bénévolat et reconnaissance officielle locale (notables) seront les facteurs de réduction des coûts, d'abondance de volontariats et de qualité du service. L'ossature de l'encadrement devrait être assurée par l'armée d'active et les cadres de réserve, les anciens des EPIDE ayant obligation d'y servir pendant une durée à déterminer.

VERS UN CONSEIL EUROPEEN DES DEVOIRS DU CITOYEN ?

Et puisque les responsabilités des Régions sont en cours de redéfinition, elles pourraient en être les véritables titulaires, sans négliger un minimum de coordination nationale.

En effet, on a beaucoup parlé des droits de l'homme en Europe avec l'arrêt de la CEDH sur les syndicats, pourquoi ne pas créer un conseil européen chargé des devoirs du citoyen (CEDC) puisque tous les pays européens sont plus ou moins touchés par ces difficultés ?

 

Go to top
Web Analytics