Le dossier « Retraites » est à la « Une » de l'actualité nationale et au centre de nos préoccupations. Le projet, adopté dans une forte houle par les députés, subit actuellement le feu du Sénat.

A première vue, en demeurant prudents, les évolutions envisagées auraient pour les militaires, sur l'essentiel, les conséquences suivantes :

Militaires retraités :

apparemment, aucune des mesures ne les concerne, ni pour eux ni pour les conjoints survivants (pension de réversion).

Militaires en activité, futurs retraités :

maintien du principe de la liquidation anticipée, du calcul de la pension sur l'indice des six derniers mois (il est rappelé que les paramètres des droits à pension sont figés dans les conditions applicables à l'année durant laquelle le droit à liquidation est acquis), de la bonification d'activité, ainsi que du cumul emploi-retraite,

s'agissant des mesures nouvelles, à noter :

  • la création d'un comité de pilotage des organismes de retraite,
  • le report des durées de service permettant la liquidation de la pension de 15 à 17 ans pour les sous-officiers et de 25 à 27 ans pour les officiers ; une transition de 2011 à 2015 sera fixée par décret,
  • l'allongement de deux ans des limites d'âge pour tous les grades.

A suivre car ce chantier considérable n'est pas à son terme et peut, dans l'application, réserver des surprises.

Go to top
Web Analytics