La commission « mémoire » a été coprésidée par le général Bernard de Bressy et le colonel Jacky Simonnet.

Devant l'assemblée générale, le colonel Simonnet a remercié les membres de la commission pour la qualité des échanges au cours des travaux, puis a restitué les trois points à l'ordre du jour: réflexion sur la définition et le rôle de la commission; actions mémorielles conduites au cours de l'année écoulée ; feuille de route pour 2015/2016. Le général de Bressy a rappelé deux dossiers traités, avec le soutien de l'ANOCR, par le comité national d'entente (transfert au Panthéon (1) où l'avis de dizaine d'associations a été écarté, commémoration du 19 mars 1962).

Partant du constat où plusieurs institutions agissent aux niveaux départemental, régional et national pour la préservation de la mémoire, la commission a conclu pour le premier point, que la préservation du devoir de mémoire reste un des champs fondamentaux de l'action mémorielle de l'ANOCR, devant être principalement dirigée, par l'intermédiaire des groupements, vers les jeunes générations, dans une finalité d'éducation. Dans ce cadre, elle s'est fixée comme rôle de cibler des actions, en proposant annuellement une feuille de route tout en encourageant et en aidant, dans toute la mesure du possible, les initiatives des groupements.

1 - Actions mémorielles au niveau national :

Parmi les actions conduites à l'échelon national, l'association participe à un certain nombre d'entre elles, principalement au sein du comité national d'entente des associations patriotiques et du monde combattant.

Par ailleurs, l'ANOCR a participé aux commémorations du 70° anniversaire du débarquement et sera présente à celles du centenaire de la première guerre mondiale. Le ravivage de la flamme sous l'Arc de triomphe, comme nous le faisons à l'occasion de l'assemblée générale, entre dans ce champ d'application.

Pour le rayonnement de l'ANOCR au niveau local, l'aide du siège aux groupements est appréciée afin de leur permettre de mener et d'encourager des actions mémorielles décentralisées.

2 - Actions mémorielles réalisées au niveau des groupements en 2014:

La participation des membres de tous les groupements aux journées nationales commémoratives reste un des moteurs de notre action mémorielle.

L'ONAC, avec qui les groupements entretiennent des liens étroits, est l'opérateur majeur de la politique de mémoire combattante. Il soutient les associations de mémoire ainsi que toutes les actions qui contribuent au travail de mémoire. Ce travail est mené grâce à des partenariats, notamment avec l'éducation nationale, visant à la sensibilisation de nos concitoyens avec un effort particulier en direction des jeunes générations.

Dans le but de les impliquer, de leur faire comprendre et de gagner un public plus nombreux parmi elles, l'ONAC conçoit diverses opérations pédagogiques et culturelles variées dont les concours scolaires et la réalisation de plaquettes historiques. Parmi ceux-ci :

- Le concours national de la Résistance et de la Déportation où le groupement peut s'impliquer par la remise d'un prix ANOCR ;

- Le financement d'une plaquette d'information historique sur l'action du commando Kieffer le 6 juin 1944, par exemple, entre dans cette démarche. Editée par le service de l'ONAC du Calvados et financée conjointement avec l'ANOCR, elle est distribuée essentiellement aux élèves visitant les plages du débarquement et le musée du commando n°4 à Ouistreham.

Le lien intergénérationnel peut être marqué à d'autres occasions :

- Présence d'enfants d'une école communale à la cérémonie organisée par le groupement à l'occasion de son assemblée générale,

- Parrainage d'une cérémonie organisée par une autre association composée de jeunes lycéens (exemple de l'association « Westlake Brothers Souvenir» du lycée Victor Lépine à Caen présidée par un professeur),

- Aide financière à cette association pour la réalisation d'un voyage au Canada pour participer à diverses manifestations dont 14 cérémonies,

- Attribution d'un prix ANOCR à un major de promotion à l'occasion de la cérémonie de fin de cours de la formation initiale de l'école des matelots (école des fourriers de Querqueville),

- Subvention d'un groupement au profit d'un lycée pour un voyage à Auschwitz.

D'autres propositions d'actions ont été formulées : (liste non exhaustive donnée à titre d'exemples)

- Restauration d'un monument d'un village avec le Souvenir français,

- Aide financière du groupement en soutien de l'action du DMD sur un travail de mémoire,

- Appel des morts par les enfants des écoles de la commune,

- Port des médailles par les anciens combattants de la commune,

- Récompense d'un élève pour son travail sur la résistance organisé par une autre association (fédération des anciens marins et marins anciens combattants),

- Participation aux cérémonies commémoratives du département (en uniforme et décorations).

3 - Feuille de route 2015-2016 :

La feuille de route établie fixe cinq propositions :

- Faire connaître et valoriser les actions mémorielles menées par les groupements (bulletin),

- Renforcer nos actions communes avec les autres associations de militaires, y compris sous-officiers, principalement dirigées vers les jeunes générations,

- Associer l'ANOCR à la remise de prix pour des travaux d'élèves sur le devoir de mémoire, en liaison avec l'ONAC départemental,

- Rendre hommage à nos morts de la Défense de l'année par une exposition photographique au chef-lieu du département entre le 1er et 11 novembre. (à étudier sur la faisabilité par le CA: aspect juridique, bénéfice attendu),

- Adhésion du groupement à une autre association œuvrant pour le devoir de mémoire (à étudier par le CA).

(1) Transfert au Panthéon des cendres de Jean Zay malgré l'avis défavorable de dizaines d'associations.

Le Journal de la Défense

journal de la defense

Opération Barkhane,
au plus près de l'armée malienne

Go to top
Web Analytics