Mission Centenaire 14-18
Questionnement de l'ANOCR

La rédaction du bulletin a décidé d'ouvrir une nouvelle page consacrée au « questionnement », à la base de...

Lire la suite...

Questionnements de l'ANOCR

La rédaction du bulletin a décidé d’ouvrir une nouvelle page consacrée au «questionnement», à la base de la philosophie. Cette rubrique a un triple but :

  1. éclairer le lecteur sur les préoccupations que les évolutions du monde de la Défense peuvent susciter chez lui, en lui montrant que ce sont des soucis communs que l’ANOCR souhaite voir expliciter par les responsables en charge des affaires,
  2. permettre au lecteur de réagir par rapport aux sujets exposés en proposant à tous ses propres réflexions ou de nouveaux sujets, que la rédaction publiera dans le bulletin ou insèrera sur le site internet de l’ANOCR,
  3. fournir de la matière à tous nos membres, pour présenter nos interrogations à nos concitoyens et surtout aux politiques qu’ils rencontrent régulièrement afin de les alerter sur les conséquences potentielles au moment de voter des mesures ou simplement quand ils se présentent à leurs suffrages.

Les lecteurs sont donc invités à réagir avec la charte habituelle de correspondance militaire (concision, mesure et respect mutuel) à notre questionnement, essentiellement par message internet à l’adresse : ou par courrier postal à l’adresse habituelle de l’ANOCR.     > Lire la suite ...

presidentMes chers camarades

L’Assemblée Générale des jours prochains va nous permettre d’approfondir notre réflexion sur les grands sujets qui nous préoccupent.

Au premier rang de ceux-ci vient se placer, dans l’urgence des événements, la sécurité des Français.

Ce n’est ni pour nous ni pour beaucoup une surprise ; ce qui l’est davantage ce sont les errements des politiques menées pour assurer la protection de notre pays et de ses citoyens. La multiplication de nos interventions extérieures sensées en particulier améliorer notre protection s’éloigne fortement du but recherché quand elle ne nous entraîne pas dans une spirale mal maîtrisée. On peut aussi s’interroger parfois sur la cohérence entre notre politique étrangère et notre politique d’intervention militaire, elle n’apparaît pas toujours lumineuse à première vue.

Ne nous étonnons pas si le danger est ainsi porté au cœur de notre pays. Là encore, l’armée de la nation a su répondre aux exigences de la situation malgré ses contraintes de plus en plus prégnantes.

Une nouvelle fois se pose la question de l’adéquation des moyens aux missions quand, peu de temps après le vote d’une loi de programmation, il est décidé de modifier, dans l’urgence, certains de ses paramètres essentiels. Ce n’est pas la preuve d’une très bonne anticipation des menaces.

Concernant le dialogue social, nous avons constaté avec regret que l’étude demandée après les arrêts de la Cour Européenne des Droits de l’Homme envisage tout simplement d’évincer les associations de retraités militaires de la position qu’elles occupent, avec la sagesse de l’expérience, aux côtés de leurs camarades d’active au sein du Conseil Supérieur de la Fonction Militaire. Ceci n’est pas acceptable au moment où notre pays a besoin de renforcer la cohésion nationale en particulier au sein d’un des noyaux les plus stables et forts de l’Etat. Cette politique de segmentation et de division n’est pas bonne.

Nous nous efforcerons de l’expliquer aux membres de la représentation nationale qui voudront bien nous écouter à l’occasion du vote de la loi ainsi qu’aux candidats aux élections prochaines que cela ne manquera pas d’interpeller.

Voici, chers amis, ce qui va conduire notre action à tous dans les prochains jours.

Très amicalement.

Le Vice-Amiral (2S) Michel OLHAGARAY - Président de l’ANOCR

Go to top
Web Analytics